Loading icon
Module relais DIY

Après avoir vu dans un autre article comment utiliser un relais et son module. On a également vu tout ce que compose le module. De ce fait, on est apte pour réaliser son propre module relais DIY.

Voici ma réalisation finale :

Et heureusement tout fonctionne 🙂

Lorsque l’Arduino donne 5v sur le PIN DATA du module, cela ferme le circuit du mode NO. La LED s’allume pour informer du nouvel état.

Le matériel nécessaire

  • un relais (SRD-05VDC-SL-C est le modèle le plus commun pour l’Arduino) sur 5 broches
  • une plaque d’essai PCB (ou une Breadboard)
  • une diode (1N4007)
  • une LED
  • deux résistances de 220Ω et 1kΩ
  • un transistor (2N2222)

Vous pouvez trouver tous les composants nécessaires sur le site banggood.

Pourquoi une LED et un transistor ?

  • la LED (avec sa résistance) va être utilisé pour visualiser le passage du relais en mode NO. On pourra d’un coup d’œil savoir si on est connecté à l’alimentation externe ou autre.
  • le transistor (avec sa résistance) va permettre d’autoriser ou non le passage du courant, comme le ferait un interrupteur. Il va permettre de fermer le circuit des que la patte du milieu aura du courant et ainsi activer le relais. On placera notre LED après la diode afin que cette dernière soit alimentée.

Place à la réflexion

Petit rappel des 5 pins du relais. Et pour plus de détails, c’est dans cet article.

Pour bien réaliser le projet, il faut déjà poser les bases. C’est-à-dire, quels composants sont liés histoire de faire des groupes.

  • on sait déjà que la LED fonctionne avec une résistance 200Ω
  • que le transistor à besoin lui aussi d’une résistance de 1kΩ
  • la diode sert à protéger le retour du courant, donc elle va être connecté entre le Coil 1 et 2

Maintenant, on dessine

1er schéma :

Légende :

  • G : GND
  • D : DATA
  • V : 5v
  • T : Transistor
  • R : Résistance
  • D : Diode
  • C : Le courant externe

La diode est placée entre le Coil 1 et 2 afin d’éviter un retour de courant non voulu. De ce fait, si par erreur, le relais serait dysfonctionnel cela protègera l’Arduino et tout autre composant ajouté avant. Elle va nous permettre également de bloquer le courant lorsque la PIN Data donnera du courant afin que le bon Coil du relais soit activé.

Le transistor va nous permettre de fermer le circuit en se connectant au GND lorsqu’on lui demandera de le faire (c’est pourquoi il est placé vers la fin). On pourra lui donner l’ordre avec l’Arduino et la patte du milieu du transistor connecté à un Pin Digital de l’Arduino. Entre l’Arduino et le transistor on ajoutera une résistance de 1kΩ.

La LED et sa résistance, permettront de voir lorsqu’on passera en mode NO et donc sur un courant logiquement plus puissant. Il faut placer le tout après la diode et relier au 5v afin que tout s’active quand le relais passera au mode NO. Pourquoi relier au 5v alors que la Pin de l’Arduino connectée au data envoie déjà du 5v ? Tout simplement car là on est en fin de circuit, le 5v donnait par l’Arduino permet uniquement de fermer le circuit.

On pourrait très bien supprimer la LED qui n’est pas obligatoire au bon fonctionnement du module. Mais c’est quand même très pratique lorsqu’on utilise le module 🙂

Le 5v du schéma (petit carré rouge) est très important ! Il permet de donner le courant et donc d’alimenter le relais sur le bon Coil, ce qui fera basculer le relais en mode NO. Pour que cela fonctionne, il faut que le circuit soit fermé et cela se produira grâce au transistor qui ouvrira le passage vers le GND grâce à l’information que l’on donnera avec l’Arduino.

On peut imaginer ceci :

  • Tout est branché comme il faut mais le transistor ne ferme pas le circuit car l’Arduino ne lui en a pas donné l’ordre. Du coup, le courant ne circule pas et de ce fait on se retrouve avec le relais en mode NC (par défaut) Donc le NC et le C du schéma sont connectés. On pourrait alors y brancher quelque chose.
  • Ici, l’Arduino donne 5v à son tour et comme on a déjà du 5v donné par l’alimentation (sur ce schéma : le petit carré rouge). Le transistor va laisser passer le courant pour atteindre le GND. De ce fait, le circuit est fermé donc le relais reçoit du 5v ce qui va fermer le côté NO. Le NO et C du schéma seront donc connectés. La LED s’allumera aussi 🙂

Maintenant qu’on sait ce qu’on doit faire, voici un schéma plus poussé pour la réalisation de plaques PCB

Dans la théorie ça fonctionne et le schéma est bon. J’attends d’avoir quelques sous de côté pour commander les plaques : qui seront en cadeaux lors d’un petit article concours 🙂 Si vous voulez voir les plaques en vraie, n’hésitez pas à m’aider : tipeee.com/captain-arduino

N’hésitez pas à me faire des retours sur l’article. Il m’a pris pas mal de temps à rédiger car j’ai voulu être le plus clair possible. Beaucoup de recherche, de tests afin de bien comprendre chaque composant et chaque étape. J’espère que l’article vous aidera à créer vos propres modules relais ou à minima de bien comprendre les modules pré-câblés. Et si une partie du tuto n’est pas assez clair, un petit commentaire sous l’article et j’y répondrais.

Le module DIY en action

L’article ne pouvait pas se terminer sans une petite démo :

Le Sketch que j’utilise est celui de cet article.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire, noter et partager l’article.

5
0
J'aimerais avoir votre avis, merci de commenter.x